La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop La Ramée
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Dimanche

Le magasin est fermé

Une subvention de 200 euros pour se remettre en selle !

Une subvention de 200 euros pour se remettre en selle !

Le 14/03/2017

Biocoop Tournefeuille
Après les voitures et les camionnettes, c’est au tour des vélos électriques de profiter d’un « bonus écologique » pour lutter notamment contre la pollution atmosphérique.

Quoi de plus mieux qu’un petit coup de pouce financier pour renouer avec le vélo ? Depuis le 19 février 2017, l’Etat accorde une aide de 200 euros pour l’achat d’un VAE. Comprenez vélo d’assistance électrique qui n’utilisent pas de batterie au plomb. Une aide qui concerne aussi les véhicules à moteur à deux ou trois roues et de quadricycles à moteur électriques (puissance maximale inférieure à 3Kw)... sans batterie au plomb, bien sûr. Objectif : diminuer les émissions de dioxyde de carbone en convainquant nombre d’actifs – notamment ceux qui habitent dans de grandes métropoles où la pollution de l’air est notoire – de se rendre au travail en vélo, non plus en voiture. Pour preuve, à Paris, un recensement Insee en date de 2015 a montré que seulement 4,2 % des trajets domicile-travail à Paris sont effectués en 2-roues (non motorisés, bien sûr). Bien qu’il existe un public cible, cette subvention s’adresse à tout le monde : acquéreurs et locataires de véhicules, professionnels de l'automobile et des cycles. Précision que cette aide ne peut être allouée qu’une seule fois à une personne physique, quel que soit le nombre de cycles acquis. Autre retombée de ce parti-pris gouvernemental : favoriser l’économie locale de la filière vélo, puisque 80 % des bicyclettes sont achetées chez des revendeurs spécialisés (source du ministère développement durable). Une fois votre vélo acheté, direction le portail de l’Agence de services et de paiement pour vérifier votre éligibilité et faire votre demande de bonus (http://www.asp-public.fr/bonus-velo).

 

Qu’entend-t-on par « cycle à pédalage assisté » ?

D’après l’Agence de services et de paiement (Asp), il s’agit d’un « cycle équipé d'un moteur auxiliaire électrique d'une puissance nominale continue maximale de 0,25 kilowatt, dont l'alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/ h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler ».

 

Pourquoi un « bonus vélo électrique » ?

Cette subvention de 200 euros, valable un an, s’inscrit dans le cadre de la politique de mobilité durable menée par Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Elle est présentée comme « une aide analogue au bonus écologique », précise le décret (cf. article D.251-2 du code de l’énergie). Toutefois, cette mesure est loin de faire figure de référence puisque des nombreuses communes françaises proposent déjà des subventions à l’achat de vélo à assistance électrique, telles que Nantes (300 €), Paris (400 €), ou encore Poitiers (250 €). L’aide étant exclusive de toute autre, charge à l’acheteur de choisir la plus intéressante.

crédits photos : Ryan McGuire

Retour